Avez-vous déjà bu du Tsaϊ Vounou, le Thé grec des montagnes ?

Spread the love

Où qu’il soit et sans même le vouloir, un Tea Addict se retrouve nez à nez avec du thé. J’en ai fait récemment l’expérience à Athènes, où j’étais partie avec ma provision de thé, persuadée qu’on allait systématiquement me proposer un Café grec ou le fameux sachet de thé jaune que je n’arrive plus à boire. La découverte du Thé grec des montagnes fut donc une belle surprise, même si de retour dans mes pénates, Internet m’a informée qu’il existait déjà en France… sous une autre appellation.

 

Sachet de Mountain tea distribué dans les hôtels

Sachet de Thé grec des montagnes proposé dans les hôtels

 

La découverte du Tsaϊ Vounou, le Thé grec des montagnes

Après la visite de l’incontournable Acropole, une pause désaltérante s’imposait. Je fus autant étonnée qu’amusée quand la serveuse nous apporta une carte des thés.

 

20160924_165729

 

Une carte Kusmi Tea ! Bon, si jamais l’envie d’en boire me prend, j’en trouve très facilement à Paris. Déçue, je me suis rabattue sur un yaourt grec avec un verre d’eau. Puis, nous sommes partis nous balader dans les rues du Centre.

En voilà de drôles de feuilles de thé ! me suis-je exclamée, en passant devant une boutique qui exhibait des sachets de Greek mountain tea. Etranges feuilles dont le duvet évoque plus de la sauge que de jeunes pousses de thé. Etrange classement puisqu’elles sont rangées au milieu des épices.

 

Mountain Tea

 

Deux boutiques plus loin, j’en achète un sachet et demande conseils à la vendeuse. Elle m’explique que le Thé grec des montagnes (Τσάϊ του βουνού en grec ou Tsaϊ Vounou) est une boisson très consommée dans tout le pays. Il s’agit d’un thé, très bon pour la santé, poussant dans les montagnes grecques. Les grecs en boivent le matin mais également le midi et le soir. Il est fréquent d’y ajouter du citron et/ou du miel. Dans de l’eau bouillante, on plonge une belle pincée de thé par mug et on laisse infuser 5 à 10 minutes.

 

Sachet de Mountain tea grec acheté à Athènes

Sachet de Thé grec des montagnes, acheté à Athènes

 

En continuant notre déambulation dans les rues d’Athènes, j’ai pu constater le succès de ce thé présent dans de nombreuses boutiques. Il en existe même une version moins artisanale, l’Anassa mountain tea. Cette marque au packaging soigné, vend également des tisanes bio aux mille et une vertus.

 

Anassa mountain tea

Anassa mountain tea

 

Le lendemain midi, au restaurant, je découvre sur la carte, une sélection de thés et tisanes dont le fameux Thé grec des montagnes. Je me laisse donc tenter.

 

Carte du restaurant du musée de l'Acropole

Carte du restaurant du musée de l’Acropole

 

La carte ne proposant pas de Thé grec des montagnes nature, j’opte pour celui parfumé à la menthe, au citron et à la camomille. Je suis assez perplexe en le goûtant : la camomille très présente, efface les autres goûts. Je sens un peu la menthe, mais devine le citron plus parce que je sais que le sachet en contient, que parce que m’indiquent mes papilles. Le thé, je ne le sens pas du tout. Bref, j’ai l’impression d’avoir affaire à une tisane, délicieuse mais pas très théinée. L’emballage mentionne Wild Mountain herbs et Sideritis Perfoliata. Des pistes à explorer dès mon retour…

 

Mountain tea en sachet, parfumé à la menthe, au citron et à la camomille.

Thé grec des montagnes en sachet, parfumé à la menthe, au citron et à la camomille.

 

Qu’est-ce que le Thé grec des montagnes ?

Le rooibos est souvent qualifié de red tea mais la plante utilisée est un Aspalathus linearis et non le Camellia sinensis à partir duquel on fabrique le thé. La situation est identique pour le Thé grec des montagnes, il n’est pas élaboré à partir d’un Camellia mais du Sideritis. En anglais, le terme tea désigne parfois, de manière plus large, toutes sortes d’infusions.

Le Sideritis est une plante endémique qui pousse à plus de 1 000 mètres d’altitude, dans les montagnes rocailleuses de Grèce. Espèce protégée, elle existe à l’état sauvage et est également cultivée pour fabriquer le thé. Il en existe une centaine de variétés. En Grèce, il est essentiellement question du Sideritis Perfoliata, Clandestina, Syriaca (appelé aussi Malotiras en Crète), Euboea et Scardica. Le Sidertis pousse également dans différents endroits du bassin méditerranéen.

La récolte a lieu entre mai et juin, au moment de sa floraison afin que le thé contienne un maximum d’huiles essentielles. Ensuite, tiges, fleurs et feuilles sont mises à sécher, idéalement une semaine, avant d’être conditionnées.

 

Mountain tea, thé des montagnes grec

Les vertus du Thé grec des montagnes

Le pharmacologue antique grec, Dioscoride, au I siècle ap. J.C. recommandait déjà cette boisson pour ses nombreuses vertus. Sidertis est un dérivé du grec ancien Sideros qui signifie fer et la plante est réputée pour en contenir.

Le Sidertis possède de nombreuses vertus. Je vous cite uniquement celles pour lesquelles j’ai trouvé des études scientifiques l’attestant : renforcement du système immunitaire, antioxydant (présence de flanoïdes), anti-inflammatoire, anti-anémie, diurétique et digestif.

La dégustation du Tsaϊ Vounou, le thé grec des montagnes

Liqueur de thé grec des montagnes

Liqueur de Thé grec des montagnes

De retour chez moi, j’ai enfin pu déguster le Thé grec des montagnes nature acheté sur place.

Dans une eau à 95°, j’ai laissé infuser 10 minutes. J’ai lu que certains préconisent de l’utiliser en décoction mais j’ai préféré l’infuser.

Cela a donné une très belle liqueur couleur miel et très parfumée, très florale. J’ai été étonnée par son goût très doux et assez nouveau pour mon palais. Certes, ça n’a rien à voir avec du thé mais c’est une très bonne tisane nature au goût original.

Si vous voulez en goûter, nul besoin d’aller en chercher en Grèce ou d’en faire venir. Le Sideritis en connu en France sous le nom de Crapaudine et parfois Thé des Alpes. Cette plante pousse également à l’état sauvage dans les Alpes, le Jura et les Pyrénées. Néanmoins, attention, elle est également protégée et sa cueillette est très réglementée !

Share Button

2 thoughts on “Avez-vous déjà bu du Tsaϊ Vounou, le Thé grec des montagnes ?

  1. J’ai failli acheter l’anassa mountain tea vendredi aux Galeries Lafayette mais voulais me renseigner d’abord et voilà tu m’apportes les réponses à mes questions sur un plateau ! Merci Nathalie 🙂

    • Ah ah, les grands esprits se rencontrent ! Je ne savais pas qu’Anassa était distribué en France. Si tu veux, je t’apporte un échantillon de celui que j’ai rapporté au prochain teatime afin que tu te fasses une idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>