Spécial. T de Nestlé et son salon de T(hé) éphémère du Marais

Tea time au Salon de thé de la Special. T

Le Marais abrite de belles maisons de thé parisiennes : Mariages Frères, Palais des thés, Dammann Frères. C’est sans doute ce constat qui a décidé Nestlé à installer son salon de thé Spécial. T. dans ce quartier. L’ambition est double : mieux faire connaitre sa machine au grand public et dynamiser les ventes de fin d’année. Même si je suis une adepte de feuilles en vrac, je suis toujours curieuse de tester d’autres approches du thé. Je suis donc entrée dans ce salon de thé.

 

Vue Intérieure du salon de thé éphémère de Spécial T
Salon de Thé de la Special. T avec le comptoir de ventes

Le salon de thé

Le salon de thé créé pour cette fin d’année 2016 est un lieu très agréable et très bien pensé. L’endroit est spacieux, décoré avec soin. On y est bien reçu, l’ambiance cosy donne envie de s’y attarder. On s’y sent un peu comme à la maison, avec les coussins et les canapés, on imagine aisément de longues discussions entre amis autour d’une tasse de thé.

NB. Il vaut mieux y aller en semaine que le week end ou il devient difficile d’y trouver une place.

 

Rez de chaussée du salon de thé éphémère de Spécial. T
Rez de chaussée du salon de thé éphémère de la Spécial. T

 

Pour accompagner les thés, Nestlé a fait appel au pâtissier Gilles Marchal. Il a créé pour l’occasion trois biscuits sablés : le biscuit T au citron, le Kipferl à la fève tonka et le Diamant à la pistache. Ils s’accordent avec les différents types de thés.

 

 

Etage du salon de thé éphémère de Spécial. T
Etage du salon de thé éphémère de la Spécial. T

 

Quid de la machine Special. T ?

Forte du succès de la Nespresso, la marque Nestlé a décidé en 2010 de s’attaquer au marché du thé avec une machine qui fonctionne de la même façon.
Le principe est donc très simple : on remplit le réservoir d’eau puis on choisi parmi les 35 capsules celle que l’on souhaite déguster. La capsule en aluminium contient les informations relatives à la température et au temps d’infusion  que la machine détecte automatiquement. Et hop, push the button et le thé se prépare, pour obtenir ce que la marque qualifie de Tasse parfaite.
La machine a évolué puisqu’il existe une 2e version qui propose de choisir entre 3 intensités (légère, moyenne ou forte) du thé. C’est à dire que l’infusion sera plus ou moins poussée.

Le première machine commercialisée, la Mini T est à 99€ alors que My T Light, qui permet de choisir entre 3 densités d’infusion, est à 129€.

 

Machine Special. T de Nestlé
Machines Special. T, de Nestlé

 

Avant de venir dans ce lieu, j’avais goûté chez des amis le Yunnan Royal en capsule. Je n’avais pas particulièrement apprécié la saveur dans ma tasse. Là, j’ai opté pour un oolong Fujian et j’ai été très surprise de sa température. Habituellement le oolong demande d’être infusé à 90°, voir 100°. L’infusion a été très rapide – c’est le principe même de la machine – mais le thé n’était pas brûlant et pouvait donc être bu sans attendre. L’équipe du salon de thé m’a expliqué que c’était le but, proposer un thé que l’on puisse boire immédiatement.
Gustativement, ce thé n’a rien d’exceptionnel. Cela provient-il du choix du oolong ? La marque possède un savoir faire reconnu en matière de machine, elle s’est d’ailleurs associée à Delonghi, mais elle n’est pas connue pour son expertise dans le domaine du thé. L’explication peut également provenir de la façon dont la machine prépare le thé. Les feuilles de ce oolong roulées en perles ont besoin d’espace pour se déployer et exprimer tous leurs arômes. La Special. T ne permet pas cela puisque les feuilles restent emprisonnées dans la capsule.
Les capsules sont à 3,90€ les 10, qu’il s’agisse d’un Royal Yunnan ou d’un basique thé vert parfumé à la pêche. Cela revient donc à 39 centimes l’infusion.
Je n’ai pas testé les 35 capsules. 24 sont dédiées au thé, dont 17 aux thés parfumés et 7 aux thés d’origine. En tout cas, j’ai été déçue par ceux que j’ai goûtés.

 

 

Capsule pour la Machine Special. T de Nestlé

 

Mon avis sur la Special. T et le salon

En conclusion, ce salon de thé est un lieu très agréable et très bien conçu. L’accueil  convivial donne envie de revenir.

En revanche, le thé préparé par cette machine n’est pas forcément à la hauteur de ce que peut attendre un amateur de feuilles. On retrouve le problème inhérent à toutes les machines à thé : le thé ne peut être infusé qu’une seule fois. Or certains thé, comme les oolongs, peuvent l’être plusieurs fois.

La Special. T convient donc à des buveurs occasionnels ou pressés, qui boivent leur thé assez machinalement, comme ils boivent un thé en sachet. Je n’ai d’ailleurs, au travers des thés que j’ai testé, pas vraiment fait la différence avec du thé en sachet. Le prix fait peut être la différence, un sachet de thé coûte en moyenne 10 centimes, mais avec la machine, on arrive à 30 centimes l’infusion.  Avec le sachet, vous êtes libres de décider vous même du temps d’infusion optimal et de la température. Certes, le risque de laisser infuser votre sachet trop longtemps existe. Vous l’aurez compris, pour ma part, je suis plus amatrice de feuilles de thé en vrac.
Néanmoins, si vraiment vous souhaitez avoir une machine qui prépare pour vous le thé, la T.O by Lipton, avec sa chambre à infusion, me semble plus appropriée, elle délivre un thé de meilleur qualité.

Le salon de thé Spécial T.

Ouvert jusqu’au 31 décembre 2016
Adresse : 19, rue de la Verrerie – 75004 Paris
Prix : 3€ la tasse / 5€ la tasse + les 3 biscuits

 

Vue de l'étage du salon de thé éphémère de Spécial. T
Vue de l’étage du salon de thé éphémère de la Spécial. T

De quoi la T.O by Lipton est-elle le symptôme ?

Le mardi 6 septembre, T.O by Lipton, en partenariat avec Pierre Hermé, invitait des blogueurs à un atelier accords thés et pâtisseries. Que le meilleur pâtissier du monde s’associe avec le leader mondial du thé m’a intriguée. J’y suis donc allée, également motivée par l’idée de rencontrer le théologue de Lipton, Kurush Bharucha, qui a co-réalisé avec Pierre Hermé les accords.

En préambule

Infusion de perles de Dragon

 

Pour les puristes et amateurs de thés, le moment consacré à la préparation du thé est aussi important que sa dégustation. Perpétuer des gestes ancestraux : sentir, regarder les feuilles avant et après infusion, ébouillanter la théière ou le gaiwan, doser le thé selon l’envie, maîtriser le temps d’infusion, ré-infuser plusieurs fois certains thés, est un véritable rituel qui lui garanti un moment de dégustation unique. Selon qu’il recherche un thé vert japonais ou chinois, un oolong, un puer, un darjeeling, (etc.) l’accroc aux feuilles va s’orienter vers différents comptoirs spécialisés : Jugetsudo, Palais des Thés, Frères Mariage, George Cannon, La maison des 3 thés, etc.

Comme pour le vin, les vrais amateurs ne sont pas légion. Ils sont parvenus à ce niveau d’appréciation du thé après un long cheminement. La T.O by Lipton, avec ses capsules et son temps d’infusion pré-programmé selon le thé, correspond donc plus au goût du grand public qu’aux buveurs de thés initiés qui sont moins nombreux.

Le contexte et quelques chiffres sur le thé en France

Les français préfèrent le café au thé et 75% utilisent du thé en sachet. Ces dernières années, les ventes de thé en grande surface stagnent. Les réseaux spécialisés, plus axés sur le thé en vrac, représentent 20% des ventes, avec une belle croissance : +10% (selon LSA).

 

Sachet de thé

Depuis 2004, deux marques de thé sont devenues très offensives en multipliant les points de vente. En 2015, le Palais des Thés a ouvert 5 boutiques en franchise. Kusmitea qui a également opté pour le système de franchise, prévoit d’ici 2018, d’ouvrir une cinquantaine de points de vente (source Les Echos). La marque développe également depuis un an des Kusmikiosk, des distributeurs automatiques de thés, notamment dans des gares comme celle de Montparnasse.

Kusmikiosk Montparnasse

 

Parallèlement au foisonnement des points de vente haut de gamme, l’initiation à la dégustation du thé sous forme d’ateliers se développe. Aujourd’hui de nombreux comptoirs de thés organisent des cours ou dégustations : Mariage Frère, Palais des thés, le Parti du Thé, Lupicia, etc. Les cours indépendants restent marginaux mais citons tout de même Nadia Bécaud et son Institut du thé et Lauren Pascault et son Atelier thé.

 

mangajo   may-tea    BOS ice tea Apple

 

 

 

 

 

Autre phénomène : l’engouement pour le thé glacé, notamment en grande surface et dans les snackings. Le midi, les français qui déjeunent sur le pouce ne choisissent plus systématiquement un soda mais optent également pour des ices tea, souvent vendus comme une boisson saine.
Les Ice tea de Lipton restent les plus consommés en France, mais de nombreuses marques ont développé une offre : Herbalist, BOS ice tea, Green, Mangajo et Blue Veda, etc. Preuve du succès : Orangina, pas du tout spécialisé dans le thé, a créé son ice tea parfumé cet été : le May Tea.

Bref, le succès des ice tea, le nombre croissant de cours d’initiation au thé et l’accélération du développement des boutiques spécialisées montrent à quel point le thé se démocratise et s’installe de plus en plus dans le quotidien des français.

Conséquence, on s’éloigne de plus en plus de l’image de la vieille dame anglaise buvant son thé le petit doigt en l’air. T.O by Lipton ne s’y est pas trompé : la consommation de thé prend de l’ampleur en France et il est possible de développer de nouveaux usages.

 

La cup of tea de DiviniThé

La T.O by Lipton et le thé dépoussiéré

Lancé depuis un an, la machine plait principalement au 30-50 ans. Sa spécificité réside dans la chambre à infusion transparente où les feuilles se déploient afin de libérer pleinement leurs arômes. C’est un agréable spectacle que de voir ces feuilles danser sous nos yeux. Sa sophistication technologique séduit également un public de geeks.

Il existe bien sûr plusieurs machines à thé, j’ai évoqué cette offre dans un autre article. (lire l’article). Ces machines nous renseignent sur une nouvelle façon de boire le thé. Avec la T.O by Lipton et sa sélection de thés nous sommes qualitativement, un cran au dessus d’une préparation thé en sachet et la maîtrise de l’infusion est assurée. C’est un bon compromis pour ceux qui ne veulent pas préparer le thé eux-même en théière par peur de le rater ou manque de temps.

Mais ce qui est intéressant avec cette machine, c’est de comprendre sa démarche. Pourquoi s’est-elle associée avec un grand chef pour cet atelier ?

La déclaration de Pierre Hermé et Kurush Bharucha

Pierre Hermé et Kurush Bharucha
Pierre Hermé et Kurush Bharucha

 

Avant de commencer l’atelier, le Maître des macarons a expliqué que pour lui, le thé est la boisson idéale pour accompagner une pâtisserie et le Tea master de chez Lipton de définir le thé comme une positive drink, une boisson saine contenant zero calories.

Une des spécificités des artistes est de ne pas avoir besoin d’études de marché pour sentir les tendances. Quand Pierre Hermé créé des accords thés-macaron, précisant démarrer la journée par une tasse de thé et le préconise en accompagnement de ses macarons, ce n’est pas anodin. Cela corrobore les données chiffrées citées précédemment : le thé s’installe de plus en plus dans nos foyers.

 

Association très réussie du macaron Jardin oriental de Pierre Hermé avec le thé Citron vert à la Cubain, créé pour la T.O by Lipton.
Association réussie du macaron Jardin oriental de Pierre Hermé avec le thé Citron vert à la Cubaine, créé pour la T.O by Lipton

 

Depuis 2010, le repas gastronomique des Français est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Notre réputation de fins gourmets est reconnue mais introduire le thé en accompagnement de notre cuisine est une nouveauté. Qu’un grand chef qui s’y intéresse est donc une très bonne nouvelle !

Les marques le savent déjà, le Palais des thés, le Parti du Thé, Beetjman & Barton, etc. s’associent régulièrement avec des fromagers pour proposer des dégustations. Il existe d’ailleurs un certain nombre de livres sur les accords thés et mets.

Ce n’est pas un hasard la Special T, la machine de Nestlé propose en octobre un salon de thé éphémère à Paris où l’on pourra déguster des pâtisseries du chef Gilles Marchal, créées spécialement pour s’accorder avec les thés. La tendance est bien là.

Associer le thé à des pâtisseries en s’appuyant sur la notoriété d’un plus grand pâtissier du monde, est une  façon pour la T.O by Lipton de travailler son image de marque bien sûr, mais également d’installer la machine au coeur des foyers et d’en légitimer l’utilisation. Les buveurs de thé en sachet qui veulent passer à une dégustation plus pointue, peuvent être ravis et rassurés par une machine qui calcule pour eux le temps d’infusion idéal et la quantité de feuilles à utiliser. Ils sont sûrs de boire, ou proposer un bon thé à leurs proches. Ils ne souhaitent pas jouer à trouver le meilleur temps d’infusion, la bonne quantité de feuilles. Ils veulent du simple et pratique.

Alors, de quoi la T.O by Lipton est-elle le symptôme ?

Oolong du dragon avec chocolats de Pierre Hermé

 

Pour répondre à la question  posée comme titre de cet article, cette machine est révélatrice de la place que le thé est entrain de prendre en France. Elle nous montre qu’il existe différentes façons de le consommer et que le meilleur moyen de le faire accepter durablement est de l’accorder avec nos traditions culinaires.
Par ailleurs, en s’installant au coeur des plans de travail des foyers, la T.O by Lipton entérine le fait que, le thé comme le café, est une boisson couramment consommée en France.

Demain, le thé sera la boisson la plus consommée en France ?

Il fut un temps où la France était une des plus grandes puissances mondiale et on utilisait le français, plutôt que l’anglais, comme langue de la diplomatie. Au cours de ces cinq dernières années, les Etats-Unis, première puissance mondiale, sont parvenus à imposer au coeur de la cuisine française leurs burgers.A présent, de nombreux restaurants de cuisine française proposent un hamburger, souvent revisité selon la région, à leur menu.

 

Image empruntée à l'émission M6: 100% Mag
Image empruntée à l’émission M6: 100% Mag

 

Aujourd’hui les deux pays où le thé est le plus consommés sont la Chine et l’Inde. Ce sont également les plus gros producteurs de thé. Deux pays ayant une forte croissance et qui vont de plus en plus s’imposer à l’avenir. Cela peut contribuer au développement de la consommation de thé en France. Mais gageons que comme pour le hamburger, nous saurons l’arranger à notre sauce, notamment en créant des accords avec nos spécialités culinaires, comme les macarons par exemple…

 

Macaron caramel beurre salé de Pierre Hermé

 

La consommation du thé en France n’en est qu’à ses débuts. Rêvons qu’un jour, dans nos foyers et restaurants, on nous proposera, au même titre qu’un vin, un grand choix de thés pour accompagner nos repas !

 

 

La T.O by Lipton, une machine à thé

Stand T.O by Lipton au BHV

Pour le lancement de sa machine à thé, la marque Lipton, leader du marché du thé, a choisi la France et plus précisément le BHV du Marais à Paris. On peut donc aller jusqu’au 10 octobre 2015 tester gratuitement la T. O. by Lipton et être chaleureusement accueilli par l’équipe sur le stand.

Cet article a été rédigé en 2015, malheureusement, aujourd’hui la machine n’est plus commercialisée depuis 2019. Elle n’a pas rencontré le succès escompté.

Une machine à thé pour quoi faire ?

Soyons clairs. Les puristes du thé ont l’habitude de consommer du thé en vrac. Ils le préparent selon les règles de l’art alors pour eux, l’idée d’une machine est assurément une hérésie.

En effet, l’initié ou l’amateur éclairé de thé apprécie le rituel de la préparation. Il commence par sentir les feuilles de thé, puis, choisit la température de l’eau, la durée d’infusion, la quantité de feuilles pour pleinement réussir sa tasse.

Cette machine ne s’adresse donc pas à lui mais plutôt aux 75% des français qui consomment le thé en sachet. Ce chiffre laisse penser qu’une machine à préparer le thé a sa place chez les consommateurs de thé… pressés.

Oolong du Dragon infusé
Oolong du Dragon infusé

La légitimité de Lipton

Il y a 5 ans, le leader mondial du café Nestlé a lancé la première machine à thé individuelle. Et, malgré les avis mitigés du début, la Special T a trouvé sa place, néanmoins, elle n’a pas encontré un succès aussi retentissant que la Nespresso, lancée par la même marque.

Lipton arrive sur un marché déjà occupé par Nestlé mais avec un argument supplémentaire : la marque existe depuis 150 ans. Elle est réputée dans le monde entier et apparait donc comme légitime auprès des buveurs de thés.
Par ailleurs, Lipton a commercialisé depuis peu des capsules compatibles avec la machine de Nestlé.

Pour fabriquer sa machine, Lipton a soigneusement choisi 3 partenaires prestigieux : Krups pour la machine, la tasse est signée Bodum signe la tasse et c’est Brita qui conçoit le réservoir qui filtre l’eau afin d’en assurer la qualité.

Les différentes largeurs des opercules métalisés renseignent la machine sur le temps d'infusion et la température à programmer.
Les différentes largeurs des opercules métalisés renseignent la machine sur le temps d’infusion et la température à programmer.

La spécificité de T.O by Lipton

Comme pour la Special T, les capsules ont un marquage prédéfinit. C’est à dire que selon le thé choisi; le temps d’infusion et la température ont été définis par l’un des Tea masters de Lipton, Kurush Bharucha.

Les amateurs de thé savent que la qualité de l’eau est un élément primordial pour faire un bon thé. Une tasse de thé est composée de 98% d’eau et une eau faible en minéraux favorisera l’extraction des arômes dans la tasse. L’eau du robinet est donc à éviter car souvent très calcaire. C’est pourquoi, Brita a été choisi comme partenaire. Le réservoir de la machine contient un filtre Brita.

L’autre spécificité est la chambre d’infusion transparente placée sur le devant de la machine. Elle permet de voir les feuilles brassées lors de l’infusion. Cela comble un peu la frustration du buveur de thé de n’avoir pu examiner la qualité des feuilles en choisissant sa capsule. Il peut également les contempler une fois infusées. Cela n’est pas la cas avec la Special T, sauf à prendre le temps d’éventrer la capsule, les feuilles ne sont pas visibles. Par ailleurs, ces feuilles, en restant compressées dans la capsules, ne libèrent pas tous les arômes du thé.

Les capsules et leur prix

Pour le lancement, 33 capsules de thés différents ont été créées. Une belle place est faite aux thés natures, avec des noms prometteurs : Grand assam, Sencha splendide, Jardins précieux de Darjeeling, Mille et un jasmins, Yunnan d’or, etc. Les thés parfumés ont également des noms très évocateurs : Goûter petit-beurre, Délice de rose, Nuit d’épices, etc. A terme, il y aura 100 thés différents, dont un Pu Erh et des thés blancs.
Les capsules seront en vente uniquement sur les sites de la marque dans un premier temps. Lipton garde l’exclusivité du brevet pendant 2 ans. Ensuite, à l’instar de la machine Nespresso, les autres marques pourront proposer leur offre.

Capsules de la machine T.O by Lipton
Capsules de la machine T.O by Lipton

La boîte de 10 capsules est vendue 3,90€ quel que soit le thé. Nestlé a opté pour la même politique de prix unique. Ceci laisse un peu perplexe car on imagine que Lipton (ou Nestlé pour ces thés) ne doit pas acheter un Grand sencha  au même prix qu’un English breakfast

Capsule de thé Assam de la T.O by Lipton après infusion
Capsule de thé Assam de la T.O by Lipton après infusion

Le prix de la T.O by Lipton

La machine est vendue 179€, avec un assortiment de 40 cartouches, 2 verres Bodum et un filtre Brita. Elle est plus onéreuse que la Nespresso, mais le positionnement est clairement celui d’un produit premium, avec un prix en conséquence.

Il existe une autre machine à thé avec chambre à infusion, la Teforia, qui permet de modifier le temps d’infusion mais son prix à 1 174€ est vraiment celui d’un produit haut de gamme.

Où acheter la machine ?

La France est le premier pays où la T.O by Lipton est commercialisée. A compter de 2016, elle sera présente dans d’autres pays d’Europe.
Pour le lancement de sa Spécial T, Nestlé annonçait 1 000 machines fabriquées. Lipton, plus prudent, annonce une quantité de départ inférieure. Il faut dire que le marché des dosettes-capsules de thé ne représente que 4% du marché (source LSA) mais la marque mise sur une très forte croissance dans les 10 années à venir.

Le temps du lancement, c’est-à-dire jusqu’au 10 octobre 2015, T.O by Lipton est vendue uniquement au BHV et sur le site dédié à la machine. Ensuite, la machine sera également disponible pour la fin d’année dans quelques grandes surfaces spécialisées, comme Darty, Fnac et Boulanger.

Stand dédié à la T.O by Lipton au BHV
Stand dédié à la T.O by Lipton au BHV

La T.O by Lypton, présente l’avantage de préparer un thé rapidement et les capsules fermées hermétiquement permettent une meilleure conservation du thé que des sachets qui s’éventent vite. Elle peut être un bon compromis au bureau, où l’on n’a pas forcément la possibilité de se préparer un thé selon les règles de l’art.