La feuille chut, et le thé fut !

Le thé est une boisson millénaire mais savez-vous d’où vient le thé et surtout qui l’a découvert ?

Il y a fort longtemps, dans le pays du milieu, vivait un homme passionné par les plantes et les remèdes qu’il pouvait en tirer. Cet homme était également Empereur. Soucieux de la santé de ses sujets, il avait ordonné que l’eau soit systématiquement bouillie avant d’être consommée.

Il passait le plus clair de son temps dans la montagne à récolter des plantes afin de tester leurs effets sur la santé. Un jour de grande chaleur où il avait beaucoup marché, en redescendant, il ressentit le besoin de faire une pause. Il fut alors attiré par l’ombre des feuilles d’un vieil arbre. Il s’assit dessous afin de se reposer un instant. Tout naturellement, on lui prépara un chaudron d’eau chaude.

Il s’assoupit, bercé par le doux le bruit de la brise dans les feuilles du vieil arbre. A son réveil, une odeur inconnue l’intrigua. Elle provenait du chaudron sur lequel il se pencha. Il vit que des feuilles de l’arbre coloraient l’eau. Il but le breuvage qu’il trouva fort à son goût. Puis, il reprit sa route. Le soir, il était étonné d’être encore éveillé et de se sentir en si bonne forme après une aussi longue marche. Il fit le rapprochement avec les feuilles de l’arbre dans son eau et renouvela l’expérience.

C’est ainsi qu’en 2737 avant notre ère, l’Empereur Shen Nong, père de la médecine chinoise découvrit le thé et ses bienfaits selon un principe toujours en vogue aujourd’hui… la sérendipité.

Portrait de Shen Nong emprunté à Wikipédia

Portrait de Shen Nong goûtant les feuilles de thé (image empruntée à Wikipédia)