Mais qui est Jambo Paris, d’où vient-il ?

Jeudi soir, Cape & Cape avait invité des blogeurs et amateurs de thé au Front de mode, pour déguster un thé africain, Jambo Paris, sa dernière création. J’ai été intriguée. Spontanément, j’associe le mot Jambo à un éléphant africain qui vivait au Jardin des plantes de Paris au 19e siècle. Loupé, l’hégémonique moteur de recherche m’a informée que cet éléphant s’appelait en réalité Jumbo. Fausse piste mais alors, pourquoi ce nom Jambo ?

 

Thé Jambo Paris dans sa boîte, avant infusion

Thé Jambo Paris, de chez Cape and Cape

 

Je tape donc Jambo sur mon clavier et là, tout s’éclaire : Google m’explique que Jambo, en swahili (langue utilisée dans l’Afrique de l’Est), signifie : bonjour.
Jambo Paris = Bonjour Paris. Je comprends mieux et retrouve bien là, la petite touche poétique et créative de la maison Cape and Cape.

Ma seconde approche de ce thé est visuelle. Il s’agit de morceaux de feuilles de thé vert mélangées avec des pétales de rose et de souci.

 

Feuilles du thé Jambo Paris de chez Cape and Cape

Feuilles du thé, Jambo Paris, de chez Cape and Cape

 

L’étape suivante ? Sentir ce thé. Surprise ! il est très parfumé. D’instinct, j’ai trouvé de la mangue et des fleurs. Heum, l’étiquette sous la boîte m’a indiquée mon erreur. Ce thé vert bio, cultivé en Tanzanie, contient des arômes naturels de fruit de la passion (source de ma confusion ?), feijoa, kiwi, orchidée et rose. Donc, pas de mangue…

Après avoir respiré les feuilles et déchiffré l’étiquette de la composition, découvrir la couleur de la liqueur est toujours un moment délicieux. La base étant du thé vert, on s’attend naturellement à une boisson claire, plutôt jaune que brune.

Effectivement, on obtient une liqueur d’un beau jaune miel, légèrement dorée.

 

Thé Jambo Paris infusé, de chez Cape and Cape

Liqueur du thé, Jambo Paris

 

Au nez, fleurs et fruits exotiques sont présents mais c’est léger.
Au palais, Jambo Paris est tout en rondeur et douceur. Il est léger et moins parfumé que ce que pouvait laisser présager les feuilles non infusées.

Les fruits exotiques sont présents mais on devine également la base de thé vert. Lors de la dégustation, je n’avais pas identifié le goût du kiwi. En le préparant à la maison, je sens bien sa présence dans la tasse. Bon, en même temps, une fois la composition d’un thé connue, il est plus facile de reconnaître les saveurs.

 

Feuilles du thé Jambo Paris infusées, de chez Cape and Cape

Feuilles du thé Jambo Paris infusées, de chez Cape and Cape

 

Au delà de la qualité des thés et rooibos proposés, j’apprécie Cape and Cape pour son identité visuelle. Les boîtes, aux couleurs de l’Afrique, adoptent  un design moderne et dynamique qui renouvelle notre image de ce continent.
Nous sommes loin des clichés sur le thé encore trop souvent véhiculés au travers de son packaging : des boîtes de facture classique, noir ou monochrome, extrêmement sobres et neutres. Comme si le thé était une affaire sérieuse, ne laissant aucune place pour exprimer la gaieté et la fantaisie qui palpite en chacun de nous…

 

Boîte de thé Jambo Paris de chez Cape and Cape

Boîte de thé Jambo Paris de chez Cape and Cape

 

Conseil d’infusion pour Jambo Paris : eau à 80°C,  2mn30 d’infusion.

 

2 thoughts on “Mais qui est Jambo Paris, d’où vient-il ?

  1. C’est vrai que les maisons de thé en brillent pas par leur côté pétillant et Cape and Cape détonne – bien – dans ce paysage !

    • Tout a fait Isaure. J’ai lu sur ton blog Thevangeliste, que tu avais également apprécié ce thé 😉

Comments are closed.