La fabuleuse histoire de la Théière voyageuse : 2e épisode

Rares sont les théières aventureuses. Généralement, elles vont du lieu de fabrication au point de vente pour terminer chez un particulier. Certaines, héritées ou chinées dans une brocante, auront une seconde vie. C’est pourquoi la plupart des théières pensent qu’une vie réussie est une vie passée entre des mains familières. Certaines vont se spécialiser dans une famille de thé, voire un thé, tandis que d’autres infuseront à tout vent toutes sortes de feuilles. Leur bonheur est là. Mais il existe une autre voie, rare et audacieuse : celle qu’a choisie la #theierevoyageuse…

 

 

La #theierevoyageuse est née en janvier 2016 des mains de Jé le Potier qui a eu une idée simple mais originale : permettre à cette théière de rencontrer de nombreux amateurs. Il a donc posté un message dans groupe Facebook, Le Club thé. Chacun recevoir la théière quelques temps, l’essayer, raconter dans le carnet ses impressions et s’engage à la passer à un autre membre du groupe. C’est ainsi que lundi, j’ai rencontré Estelle de VoluteTea, autour d’un oolonk milky, qui fut la première à l’accueillir.

 

La fabuleuse théière en grès émaillée.

La fabuleuse théière en grès émaillé.

 

La première émotion a été visuelle. La #theierevoyageuse est en grès, mouchetée de bleus, gris, avec un brun très chaleureux dominant. Ventrue à souhait, elle possède une sorte d’écusson ying et yang qui accentue sa touche asiatique.
La seconde émotion est tactile. On a tout de suite envie de la toucher. Et là, belle surprise : d’une contenance d’environ 30 cl, elle a une très bonne main.
Maline la #theierevoyageuse, elle est émaillée, on peut donc y faire infuser toutes les familles de thés, ce n’est pas une théière à mémoire.

Trouver quel(s) thés offrir à cet hôte de marque ne fut pas un problème, j’avais plein d’idées. En revanche, lui assurer la compagnie d’une tasse avec laquelle elle soit en harmonie était plus compliqué.

Je l’ai donc inaugurée le mardi matin, avec Panyong Nid Doré du Parti du thé que j »ai servi dans mon bol préféré du petit déjeuner, fabriqué selon la technique ancestrale du nériage par Benoist Lagarde. J’ai craint que ce mélange des genres ne la froisse. Si tel a été le cas, elle ne l’a pas exprimé dans son infusion qui était parfaite, juste chocolatée comme il faut avec un arrière petit goût de lichi.

 

La Théière au petit déjeuner, avec un Panyong Nid Doré.

La Théière au petit déjeuner, avec un Panyong Nid Doré.

 

Le mercredi, je lui ai proposé un de mes thés favoris du moment, un Yunnan Green de chez Thé rouge, café noir. Comme la liqueur est claire, j’ai opté pour un verre transparent. Au final, il allait très bien avec la théière qui a su révéler les saveurs légumineuses de ce yunnan.

 

La #theierevoyageuse prend l'air sur le balcon

La #theierevoyageuse prend l’air sur le balcon

 

Le jeudi, je lui ai offert des Perles de Jade au jasmin du Temple du thé. Avec cette fois-ci, en guise de compagnie, une tasse en grès également émaillé. J’ai l’impression que tasse et théière étaient en harmonie chromatique et bien complices. Le thé a pu être infusé trois fois.

 

La #theierevoyageuse au petit déjeuner

La #theierevoyageuse en bonne compagnie

 

Le vendredi, comme j’ai eu le sentiment qu’elle se plaisait avec la tasse en grès, j’ai  renouvelé l’opération avec, en infusion, un Oloong aux 5 agrumes du Palais des Thés. C’était le thé idéal pour ce moment de la journée, pas trop théiné mais avec des agrumes dynamisants.

 

La #theierevoyageuse : parfaite pour le tea time five o'clock !

La #theierevoyageuse : parfaite pour le tea time five o’clock !

 

Et puis est arrivé samedi, jour où je devais retrouver la prochaine personne qui allait recevoir cet hôte. J’ai donc remis la théière dans son emballage, non sans l’avoir remerciée pour ces jolis moments passés ensemble et je lui ai souhaité bon voyage. Nous avons pris le métro et elle a même eu une place assise.

 

La #theierevoyageuse prend le métro incognito

La #theierevoyageuse prend le métro incognito

 

La rencontre avec Sakina s’est faite chez Rose thé. Après avoir partagé un thé, j’ai pu lui laisser la #theierevoyageuse entièrement rassurée. Elle allait passer une semaine entre de bonnes mains.

 

La passation de la #theirevoyageuse

La passation de la #theirevoyageuse

 

Merci à Jé le Potier pour cette très belle initiative qui m’a permis de belles plages de dégustation mais également de rencontrer deux autres amatrices de thés. Ce fut amusant car généralement, on partage un thé mais rarement les accessoires utilisés pour sa préparation.

J’ai hâte de connaître la suite des aventures de la fabuleuse #theierevoyageuse. Je souhaite aux suivants de pouvoir la recevoir des mains d’un autre amateur de thés et la transmettre de la même façon. Il est toujours passionnant d’échanger avec d’autres tea addicts !

 

 

 

One thought on “La fabuleuse histoire de la Théière voyageuse : 2e épisode

  1. Tu lui as offert des très belles compagne Nathalie, à cette théière voyageuse ! C’est vrai qu’elle change le quotidien, ça m’a fait drôle de revenir à ma théière égoïste. C’est chouette de suivre les aventures de Madame !

Comments are closed.